Pour de nombreuses entreprises, en plus du prix d'achat et des frais liés aux pièces de rechange, la consommation d'énergie - donc la consommation électrique - est désormais devenue un facteur important dont elles tiennent compte lors du calcul du prévisionnel des frais d'exploitation pour la durée de vie d'un investissement. Une haute efficacité énergétique est donc devenue un argument particulièrement important en faveur de l'utilisation de pompes volumétriques et en particulier de pompes électriques à membrane. Grâce à l'économie d'énergie, l'avantage en termes de frais d'exploitation devient particulièrement évident lorsqu'on établit la comparaison avec les pompes pneumatiques à membrane dont l'entraînement est assuré moyennant de l'air comprimé dont la production est onéreuse. Si on la compare aux pompes centrifuges, la pompe volumétrique montre un rendement bien supérieur en particulier grâce à sa construction fermée et sans aucun retour de fluide.

 

  Le point de rendement maximal BEP (best efficiency point) des pompes centrifuges n'est dans la pratique atteint que dans des conditions très favorables.


POMPES VOLUMÉTRIQUES COMPARÉES AUX POMPES CENTRIFUGES EN TERMES D'EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE. L'avantage décisif des pompes volumétriques, qui permettent de réaliser des économies d'énergie grâce à une majeure efficacité énergétique par rapport aux pompes centrifuges, réside dans leur rendement qui est beaucoup plus élevé. Le rendement d'une pompe volumétrique ABEL à multiple effet est dans la règle générale > 80 % et il est constant, c'est-à-dire indépendant de la sollicitation de la pompe. Les pompes centrifuges, en revanche, atteignent un rendement compris entre 20 et 80%, selon la facilité ou la difficulté avec laquelle elles parviennent à atteindre la prestation souhaitée.

 

La construction des pompes centrifuges génère des retours de flux. La raison pour ces moins bons résultats réside dans le fait que les pompes centrifuges sont surdimensionnées ou mal projetées. Leur point de rendement maximal (BEP - best efficiency point) est souvent difficile à atteindre sans utiliser des variateurs de fréquence. On préfère par conséquent accepter une majeure consommation d'énergie au lieu de se faire à l'idée que le système qui utilise la pompe centrifuge ne remplira pas sa tâche si l'on s'écarte du point de rendement maximal. Du fait de leur construction, sur les pompes volumétriques économes d'énergie, comme par exemple les pompes électriques à membrane, ce problème d'écart par rapport au BEP n'existe pas.

 

Les pompes électriques à membrane ABEL consomment donc deux fois moins d'énergie électrique que les pompes centrifuges. D'une part, car elles ont un rendement bien supérieur de par leur construction, et d'autre part, car leur efficacité énergétique, c'est-à-dire leur aptitude à fonctionner en consommant moins d'énergie, ne dépend pas d'un point fixe de rendement maximal. Leur utilisation dans un système de pompage est donc automatiquement synonyme d'une majeure efficacité énergétique.

 

LA POMPE ÉLECTRIQUE À MEMBRANE ÉCONOME D'ÉNERGIE ABEL EM COMPARÉE À LA POMPE PNEUMATIQUE À MEMBRANE.
A première vue, une pompe pneumatique à membrane peut sembler séduisante. Son prix d'achat est bien inférieur à celui d'une pompe électrique à membrane ABEL. Toutefois, au bout d'environ une année de fonctionnement, le bilan total des coûts est souvent surprenant. La consommation électrique significativement inférieure d'une pompe à membrane ABEL compense la différence de prix d'achat dès une brève période de fonctionnement. Par conséquent, au fil des années, une pompe à membrane ABEL permettra de gagner bien plus d'argent qu'une pompe pneumatique à membrane.

 

EXEMPLE PRATIQUE : UTILISATION D'UNE POMPE À MEMBRANE ABEL À HAUTE EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE POUR LE POMPAGE DE COLLE. Pour le pompage de la colle d'amidon hautement visqueuse et chauffée à 35-40°C, un fabricant de carton ondulé utilisait des pompes pneumatiques à membrane - avec forte consommation coûteuse d'énergie due à la production d'air comprimé. Sans compter avec la pollution sonore non négligeable que cela comporte. Après avoir remplacé ces pompes par des pompes électromécaniques à membrane de la série ABEL EM commandées par des variateurs de fréquence, les frais d'énergie ont été considérablement réduits. Le fabricant de carton ondulé a ainsi pu amortir son investissement, très rapidement, c'est-à-dire au bout de quelques mois grâce aux économies d'énergie réalisées. colonne droite :