Les POMPES À PISTON ET MEMBRANE ABEL sont utilisées depuis les années 1960 en tant que pompes d'alimentation de filtres-presses pour les filtres-presses à chambres. Plusieurs milliers de ces pompes à piston et membrane dotées d'un équipement spécial sont exploitées depuis dans de nombreux secteurs industriels.

 

 

Les filtres-presses à chambres sont des groupes de déshydratation mécanique qui consistent en un nombre variable de plaques filtrantes de mêmes dimensions qui se succèdent. Les plaques filtrantes sont généralement en matière plastique, certaines en fonte. Les grands exemplaires mesurent 400 x 400 mm, voire même 2500 x 2500 mm. Ces plaques filtrantes sont revêtues de toiles filtrantes spéciales qui sont choisies exactement en fonction du fluide à filtrer. Les plaques filtrantes ont un alésage, souvent central, qui est utilisé pour verser le fluide à filtrer dans les différentes chambres – ces espaces entre deux plaques filtrantes. C'est dans ces espaces que le gâteau de filtrage s'accumule sur les toiles filtrantes alors que le liquide, le filtrat, est évacué de manière contrôlée par l'intermédiaire de canaux spéciaux dans les plaques filtrantes.

 

QUELLES SONT LES CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES D'UNE POMPE POUR L'ALIMENTATION DE FILTRES-PRESSES ? Les caractéristiques particulières nécessaires d'une pompe d'alimentation dépendent du mode de fonctionnement du filtre-presse : au début du filtrage, le système a besoin que la pompe d'alimentation puisse fournir un grand débit jusqu'à ce que les toiles filtrantes commencent à se boucher lentement avec les matières solides et que, ce que l'on appelle le gâteau de filtrage, se forme. La résistance de l'ensemble du filtre-presse commence alors à augmenter et avec elle la pression de pompage que la pompe d'alimentation du filtre-presse doit délivrer. En même temps, la pompe doit réduire le débit étant donné que la capacité du filtre-presse baisse.

 

Les pompes à piston et membrane ABEL peuvent satisfaire les exigences concernant l'alimentation de filtres-presses de différentes manières. Les pompes peuvent être dotées de sondes de pression analogiques et d'un variateur de fréquence pour régler facilement et – plus important encore – pour pouvoir modifier en cas de besoin le débit initial, le point d'inflexion et le débit minimal. Le signal analogique de la sonde de pression est transmis directement au variateur de fréquence. Une commande dédiée n'est donc pas nécessaire pour cette fonction régulatrice. D'une part, cette variante de régulation utilisée sur la pompe d'alimentation du filtre-presse permet d'économiser de l'énergie et d'autre part, ce type de commande par le biais du signal analogique de la sonde de pression permet une adaptation individuelle à la composition et à la consistance des boues de manière à garantir des résultats de filtrage optimaux. Cette capacité est particulièrement utile car il n'est pas toujours possible d'améliorer les caractéristiques de filtrage d'une suspension, donc du fluide à filtrer, en le conditionnant par exemple avec des agents floculants. Dans ce cas, les seules possibilités d'optimisation qui restent sont en effet les toiles filtrantes et la régulation de la pompe d'alimentation.